Finances et fiscalité

Finances et fiscalité

Le budget 2022 : un effort d'investissements toujours soutenu !

Le budget voté le 31 mars par le Conseil municipal offre une double caractéristique : celui de tourner la page du financement et de la réalisation des travaux sur l’îlot Bouvard et celui de rester particulièrement ambitieux pour l’avenir. Une ambition qui transparait dans plusieurs domaines :

  • Sur le très court terme d’abord, avec un programme de travaux plus que conséquent : l’aménagement de l’aire de loisirs de Domagne, la rénovation thermique du groupe scolaire et les travaux de la nouvelle voie en constituent les pièces maitresses. Mais on peut aussi citer aussi l’acquisition d’un nouveau tracteur, en remplacement de celui acheté en 1986.

On n’oublie pas les travaux dans les bâtiments ou encore la video surveillance avec au final, compte tenu des restes à réaliser sur le parc municipal, le parvis de l’ancienne mairie et la nouvelle voie Lucie Aubrac, plus de 1,2 millions d’euros d’investissements sur cette année 2022.

Citons également la nouvelle ligne de 100 000 euros inscrites sur le budget Centre village pour réaliser, si nécessaire en maîtrise d’ouvrage communale, les travaux d’aménagement du plateau réservé à la location professionnelle à côté de notre nouvelle médiathèque.

 

  • Sur le moyen terme ensuite, avec des crédits d’études portés à 50 000 euros, au service d’ambitions majeures pour notre village :
  • la réalisation d’un schéma de mobilité.
  • L’extension de la carrière de Chenaval en lien avec la société Vicat
  • Et puis un nouveau dossier, s’inscrivant dans la politique de développement des énergies renouvelables, celui de l’étude visant à la construction d’une halle sur la partie aujourd’hui non encore aménagée du square des tilleuls.

 

L’ensemble de ces investissements sera financé avec ce que l’on appelle les fonds libres de la commune, c’est-à-dire nos économies, donc sans avoir recours à l’emprunt, et ceci donc sans déstabiliser nos finances. Le Conseil a en effet souhaité poursuivre la politique de désendettement, mise en œuvre depuis déjà de longues années.

 

Sur le chapitre du fonctionnement, il convient de noter l’évolution des charges de personnel. Elles sont certes maîtrisées, mais en progression sensible du fait des efforts que nous avons actés au bénéfice du fonctionnement scolaire et périscolaire.

Aussi, le volet recettes maintient notre critique forte sur les règles de calcul de notre DGF, avec une nouvelle baisse totalement inique pour les habitants de notre commune.

 

Enfin, côté conjoncture, comment ne pas s’inquiéter de l’évolution des prix, qui sera cette année de moindre conséquence pour nos achats d’énergie, du fait des contrats en cours, mais qui pourrait impacter une large part de nos autres postes de fonctionnement.

 

Le budget 2022 en chiffres !

  

 

Budget de Fonctionnement 2017-2022

 

 

  

Comment se structure un budget ?

La structure d’un budget comporte différentes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement qui se composent chacune d’une colonne dépenses et d’une colonne recettes. À l’intérieur de chaque colonne, il existe des chapitres, qui correspondent à chaque type de dépense ou de recette, ces chapitres étant eux-mêmes divisés en articles.

 La section de fonctionnement regroupe :

  • toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité (charges à caractère général, de personnel, de gestion courante, intérêts de la dette, dotations aux amortissements, provisions) ;
  • toutes les recettes que la collectivité peut percevoir des transferts de charges, de prestations de services, des dotations de l’État, des impôts et taxes

 La section d’investissement comporte :

  • en dépenses : le remboursement de la dette et les dépenses d’équipement de la collectivité (travaux en cours, opérations pour le compte de tiers...) ;
  • en recettes : les emprunts, les dotations et subventions de l’État. 

Qu'est-ce qu'un budget communal?

Le budget d'une commune se compose de dépenses et de recettes.

Un budget est un acte juridique qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses.

Au sens matériel, il n’existe qu’un seul budget. En effet, le budget primitif est tout d’abord voté et énonce aussi précisément que possible l’ensemble des recettes et des dépenses pour l’année. Mais en cours d’année, des budgets supplémentaires ou rectificatifs sont nécessaires, afin d’ajuster les dépenses et les recettes aux réalités de leur exécution. De plus, des budgets annexes retracent les recettes et les dépenses de services particuliers.